Etat des parties d’artillerie que le Duc a ordonné être prêtes avant le 1er avril 1473

(Archives départementales du Nord, Lille, B.3519, transcription recette de l’artillerie)(1474)

Etat des parties d’artillerie que le Duc a ordonné être prêtes avant le 1er avril 1473, conformément aux marchés passés à cet effet et qui portent sur l’acquisition de : 200 vouges, 1600 maillets de plomb sans dague et sans picot, 1000 autres maillets de plomb avec dague, picot et crochet, 4000 piques ferrées, 600 épieux emmanchés, 600 fûts de javelines de bois de frêne, 1200 bâtons de frêne à faire chargeoirs pour les bâtons à poudre, 600 fûts de demi-lance dont 300 d’ozières et 100 de sapin, 800 louchets, 300 palots ferrés, 150 pelles de fer nommées seuppes, 300 pelles de bois, non ferrées, 800 pics et 600 hoyaux, 500 cognées de deux sortes, 300 fermens de deux sortes, la façon de 3030 arcs à main, fabriqués avec le bois acheté par le Duc s’élevant à 4300 quartiers de bois d’if, la réparation de 600 vieux arcs, l’achat de 1400 fers de flèche pour referrer les flèches de l’artillerie, celui de 4000 douzaines de flèches neuves, de 1000 douzaines de cordes pour arcs à main, de 600 livres de fil d’Anvers, la réparation de cent salades, 253 huvettes, 287 vouges, 623 fers de lance, 172 haubergeons, 172 gorgerins, 80 bonnets d’acier, 98 crefs, 17 moulins à bras, 50 vieux coffres d’arcs à main, l’achat de 100 nouveaux coffres d’arcs à main, de 50 queues à couvercle et 100 autres queues sans couvercle pour mettre ces flèches, cordes, cordail, viretons, de 50 petits tonnelets à mettre plommets pour serpentines, de 15 falots. Le rengrassier de 200 tourteaux de falots, l’achat de 180 nocquets pour servir aux huches des 80 chariots que l’on fait faire, la réparation de 200 pavois nervés conservés à Arras comprenant la nervure et la couverture de cuir, la peinture à l’huile, blanc et bleu avec la croix St-André rouge, l’achat de 120 pavois à potences et la réparation de 120 autres, l’achat de 4000 targettes à la façon de Lombardie, peintes de blanc et bleu avec la croix de St-André rouge et des fusils d’or et de couleurs, l’achat de 50 pavois nervés peints de noir pour servir à faire les approches, la réparation de vieilles tentes et des vieux pavillons, l’achat de 271 pavillons carrés, de 32 tentes, d’une maison de bois pour le Duc, de deux pavillons pour le duc de Bretagne, d’une étable pour ledit duc, de nattes pour les vieilles tentes, de cordail pour lesdites vieilles tentes, de 20000 chevilles de tentes, l’ouvrage de carrelier, de charpenterie pour manteaux, ponts et autres parties, de fondue, l’achat de pierres, de dés de fer pour mettre es plommets, la façon des plommets, l’achat en janvier 1473 [1474 n.st.] de 2290 quartiers d’arcs, la fabrication d’un boulevard de bois, de 80 chariots à huches, l’achat de salpêtre de Naples cru, idem d’Allemagne raffiné, de chandelles de suif et de cire ouvrée, de 24 caques de poudre pesant environ 7200 livres ; l’ensemble des dépenses monterait la somme de 20667 livres, 2 deniers ;

le Duc a ordonné, en outre, de faire faire, à raison de 20 pavillons pour 100 lances et d’un pour le conducteur, 336 pavillons dont la dépense s’élèverait à 2804 livres et, pour chaque compagnie de 100 lances, 101 étables, chacune pour six chevaux ; ce qui donne pour les 16 compagnies 1616 étables dont le prix, à raison de 20 livres par étable, s’élèvera à 32320 livres.

 

Publié dans : inventaires d'artillerie |le 25 août, 2006 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Restauration Vespa Primavera |
maxime |
les ribotons |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mbokfrancois
| Les belles choses de la vie
| Feutrine et Petites Croix