Artillerie de l’expédition de Ziericsée, 1472

(Archives départementales du Nord, B.3518, retranscription recettes de l’artillerie)(1472)

Inventaire des parties d’artillerie chargées en la ville de Lille ou chastel et en la saule illec, pour estre menée par eaue jusques à Anvers pour servir en l’armée que Monseigneur entend présentement faire à l’encontre de ceulx de Sériezée, ses subjetz.

Une bombarde de fer, vernie de rouge, nommée Artois, portant pierres de 16 à 17 pouces ; une autre bombarde, aussi vernie de rouge, nommée Ath, portant pierres de 13 pouces ; deux bombardelles de fer, de la façon de Lambillon, toute d’une pièce, portant pierres de 10 pouces ou environ ; un grand manteau de 40 pieds de long, de 14 pièces, garny de son sommier et estanture ; un autre manteau de 34 pieds de long, de 12 pièces sans sommier, ni la plus grande partie de l’estenture, les dits deux manteaux faits par Piètre Dierrik ; deux mortiers de fer, tous d’une sorte, l’un garni de son affût et l’autre sans affût, portant pierres de 10 pouces ; deux courtaux de métal de la façon de Jean de Malines, garnis chacun de quatre roues de peu de valeur avec les affûts rompus ; deux grosses serpentines de métal aussi de la même fabrication, garnies comme les courtaux ; trois serpentines moyennes, garnies de leurs roues et avec des affûts de peu de valeur ; une autre serpentine de métal, signée D., garnie comme les précédentes ; six petites serpentines aussi de métal, dont quatre garnies de leurs roues et affûts et deux sans roues ; six serpentines de fer, nommées tumereaulx, portans pierres semblables aux petites serpentines, garnies de leurs roues ; item, un autre tumereau aussi de fer, affûté sur une…à deux roues ; 50 pierres de 16 pouces, pour la bombarde nommée Artois ; 50 pierres de 13 pouces pour la bombarde nommée Ath ; 50 pierres de… pouces servans pour l’une des bombardelles ; 106 pierres de 10 pouces, pour l’une des bombardelles et les deux mortiers ; 1000 arcs à main ; 5 tonneaux de flèches contenant environ 1000 douzaines ; 84 arbalètes d’acier, de la façon de Strennequin ; 80 crics, garnis de ceintures et de polions pour bander aux rains ; 2100 viretons pour crenequins ; 164 douzaines de cordes d’arc ; 39 vouges de la vieille sorte ; 50 couleuvrines de fer ; 10 couleuvrines de métal ; 105 feuilles de fer à faire chargeoirs ; 150 sacs de cuir de diverses sortes à mettre poudre pour les canonniers ; 6 falots ; une queue de tourteaux de falots ; 14 leviers de fer de plusieurs sortes ; 8 marteaux de maçon pour espincier pierres ; 33 pics emmanchés ; la ferraille de quatre étaux ; 40 caques de poudre.

Autre artillerie amenée d’Arras, chargée sur bateaux pour être conduite comme la précédente :

14 canons de fer, enchâssés en bois, garnis de 27 chambres ; 100 acquebusses de métal ; 1000 maillets de plomb ; 11 tonnelets de plommets pour serpentines et arquebuses ; un tonnelet de fil d’Anvers ; deux poinçons pleins de traits d’arbalètes et de crenequins ; une grosse queue pleine de cordail de plusieurs sortes ; 3 autres tumereaulx de fer, garnis de leurs roues et affûts ; un tonnel de viretons en renfermant 170 douzaines ; 40 pavois narvez ; un tonneau de cordes d’arc où il y en a 70 douzaines.

Publié dans : inventaires d'artillerie |le 26 août, 2006 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Restauration Vespa Primavera |
maxime |
les ribotons |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mbokfrancois
| Les belles choses de la vie
| Feutrine et Petites Croix